Bibliographie indicative

Voici quelques références d’ouvrages ou articles de sciences sociales (notamment en sociologie) qui traitent plus ou moins directement des sujets et thématiques évoqués précédemment. Pour une bibliographie plus exhaustive (mais plus difficilement exploitable), voir le site internet d’un « Laboratoire Junior » de l’ENS de Lyon. http://labojrsd.hypotheses.org/ressources/bibliographie

Le groupe professionnel et la légitimité culturelle de la bande dessinée

  • L. BOLTANSKI, « La constitution du champ de la bande dessinée », Actes de la Recherche en Sciences Sociales, n°1, 1975, p. 37-59.
  • COLL., « La bande dessinée. Art reconnu, média méconnu », Hermès – CNRS, n°54, 2009/2.
  • S. LESAGE, « L’effet codex : quand la bande dessinée gagne le livre – L’album de bande dessinée en France de 1950 à 1990 », thèse de doctorat en histoire, sous la direction de J.-Y.
  • MOLLIER, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, 2014.
  • E. MAIGRET, « La reconnaissance en demi-teinte de la bande dessinée », Réseaux, 1994, vol. 12, n°67, p. 113-140.
  • E. MAIGRET, M. STEFANELLI, (dir.) La bande dessinée, une médiaculture, Paris, Armand Colin, coll. « Médiacultures », 2012.
  • P. NOCERINO, « Personnalisation et mutualisation des souffrances au travail. Le cas des auteurs de bande dessinée en France et en Belgique », Thèse de doctorat en sociologie, sous la direction de C. LEMIEUX, EHESS [en cours].
  • J.-E. PIETTE, « Les expositions de bande dessinée » Thèse de doctorat en sociologie, sous la direction de B. PÉQUIGNOT, Paris 3 Sorbonne Nouvelle [en cours].
  • V. SEVEAU, « La bande dessinée », in N. HEINICH, R. SHAPIRO (dir), De l’artification. Enquêtes sur le passage à l’art, Paris, Éditions de l’EHESS, coll. « Cas de Figure », 2012.
  • V. SEVEAU, « Mouvements et enjeux de la reconnaissance artistique et professionnelle. Une typologie des modes d’engagement en bande dessinée », Thèse de doctorat en sociologie, sous la direction de P. TACUSSEL, Université Paul Valéry Montpelier III, 2013.

Quelques données quantitatives :

  • M. DI SALVIA, P. LEFÈVRE (dir.), Bande dessinée et illustration en Belgique. État des lieux et situation socio-économique du secteur, Bruxelles, SMARTbe Éditions, 2010.
  • GFK, « Marché de la bande dessinée en 2013 », Communiqué de presse, 28 janvier 2014 (disponible en ligne : http://www.gfk.com/fr/news-and-events/press-room/press-releases/documents/20140128-cp-gfk-marche-de-la-bd-angouleme-2014.pdf. Consulté le 14.06.2014).
  • M. GOUYON, « Écrivains, photographes, compositeurs… Les artistes auteurs affiliés à l’Agessa en 2008 », Culture chiffres, n°3, 2011(3).
  • X. GUILBERT, Numérologie – Edition 2014, Du9 – Editions H, 2014.
  • G. RATIER (dir.), « 2013 : l’année de la décélération », Bilan de l’ACBD, janvier 2014.
    Travail quotidien des auteurs
  • S. CORNUAUD (dir.), Métier et statut de l’auteur de bande dessinée. Actes du colloque 30 novembre – 1er décembre 2002, Angoulême, AdaBD, 2004,
  • V. SEVEAU, « Mouvements et enjeux de la reconnaissance artistique et professionnelle. Une typologie des modes d’engagement en bande dessinée », Thèse de doctorat en sociologie, sous la direction de P. TACUSSEL, Université Paul Valéry Montpelier III, 2013.
  • M. PARISI, « Le processus créatif, un regard anthropologique. Les modes de coopération en œuvre dans le processus créatif chez des auteurs de bande dessinée d’Angoulême », Mémoire de Master 2 de l’EESI d’Angoulême, sous la direction de T. SMOLDEREN et L. BARTHÉLÉMY, juin 2011.

Analyse de contenus et/ou de lecture

  • T. BELLEFROID, Les éditeurs de bande dessinée, entretiens avec Thierry Bellefroid, Paris, Éditions Niffle, coll. « Profession », Paris, 2005.
  • G. CIMENT, « La bande dessinée, pratique culturelle », in E. MAIGRET, M. STEFANELLI, op. cit., 2012, p. 117-129.
  • C. EVANS, F. GAUDET, « La lecture de bandes dessinées », Culture Etudes, ministère de la culture et de la communication, juin 2012.
  • T. GROENSTEEN, Un objet culturel non identifié : la bande dessinée, Angoulême, éditions de l’an 2, 2006
  • COLL., L’état de la bande dessinée. Vive la crise ?, Bruxelles, CIBDI/Les Impressions Nouvelles, coll. « réflexion faite », 2008.
  • T. ROGEL, Sociologie des super-héros, Hermann, coll. « Sociétés et pensées », 2012.
  • P. VANDOOREN, Franquin/Jijé. Comment on devient auteur de bande dessinée. Entretiens, Paris, éditions Dupuis, coll. « Les Illustres (Niffle) », 2014.

Plus spécifiquement sur le numérique

  • F. BENHAMOU et al., « La longue marche vers une appropriation cognitive du web : le cas de la bande dessinée », Réseaux, 2012/5 n° 175, p. 83-105.
  • J. FALGAS, « Raconter à l’ère numérique auteurs et lecteurs héritiers de la bande dessinée face aux nouveaux dispositifs de publication », Thèse de doctorat en sciences de l’information et de la communication, sous la direction de B. SIMONNOT, Université de Lorraine, 2014.

Sur les festivals

  • M. GRAVARI-BARBAS, V. VESCHAMBRE, « S’inscrire dans le temps et s’approprier l’espace: enjeux de pérennisation d’un événement éphémère », Annales de géographie, n°643, 2005/3, p. 285-306
  • M. SEMPÉ, « Le livre en région : acteurs territoriaux et enjeux politiques du soutien a l’édition en Bretagne », Thèse de doctorat en science politique, sous la direction d’E.
  • WALLON, université Paris X – Nanterre [en cours].

Perspectives internationales (contenus et/ou modes de production)

  • G. BONO, M. STEFANELLI (dir.), Fumetto! 150 anni di storie italiane, Milan, Rizzoli, 2012.
  • C. BRIENZA, « Producing Comics Culture: A Sociological Approach to the Study of Comics », Journal of Graphic Novels and Comics, n°1, 2010, p. 105-119.
  • M. DI SALVIA, P. LEFÈVRE (dir.), Bande dessinée et illustration en Belgique. État des lieux et situation socio-économique du secteur, Bruxelles, SMARTbe Éditions, 2010.
  • J.-P. GABILLIET, « BD, Mangas et Comics : différences et influences », Hermès, n°54, 2009/2, p. 35-40.
  • S. KINSELLA, Adult Manga: Culture and Power in Contemporary Japanese Society, Honolulu, University of Hawaii Press, 2000.